Rechercher

SAUVER LE TOURISME DANS NOTRE DÉPARTEMENT

Mis à jour : juin 22


Le Parti socialiste varois s'engage pour le tourisme ! Première destination touristique après Paris en France, le Var accueille chaque année plus de 8 millions de touristes. Avec près de 30 000 emplois en lien direct, c’est une partie majeure de notre économie locale qui est mise à mal par cette crise sanitaire. Les mesures actuelles ne suffiront pas à sauver ni ces emplois, ni toutes les entreprises qui vivent grâce au tourisme.

Nous exigeons un véritable plan tourisme. Nos députés et sénateurs ont travaillé sur un plan de soutien national : dans le Var plus qu’ailleurs nous avons besoin de voir le gouvernement prendre des mesures concrètes.

Dans ce contexte de crise sanitaire sans précédent, nos TPE et PME qui ont subi de plein fouet le gel de leur activité doivent être exonérées des charges fiscales telles que l’impôt sur les sociétés mais aussi des taxes et redevances : il en va de la survie de nos commerçants et artisans de proximité !

Les communes peuvent notamment décider de supprimer les taxes d’occupation du domaine public pour la période touchée par la crise sanitaire, ce qui allégerait de nombreux cafés et restaurants. Cependant, pour préserver les finances déjà fragiles de nos collectivités, l’engagement doit venir de l’Etat avec une aide exceptionnelle aux collectivités pour soutenir le secteur du tourisme.

Le Parti Socialiste a regroupé dans le plan tourisme ci-dessous tout un panel de propositions concrètes qui doivent être mises en vigueur le plus rapidement possible : https://lessocialistes.fr/wp-content/uploads/2020/05/Plan-Tourisme.pdf

La France des territoires ne doit pas être oubliée des plans parisiens de relance de l’économie et nous resterons vigilants à ce que notre économie locale ne soit pas sacrifiée.


Défendre les salariés du tourisme : Parmis ces 30 000 emplois liés au tourisme dans le département, les emplois saisonniers qui ont été touchés de plein fouet par cette crise devront être accompagnés et aidés. À ce titre, nous avons lancé une pétition pour demander l’abrogation de la réforme de l’assurance chômage qui ne fait que rajouter de la crise sociale à la crise sanitaire. Les emplois précaires et saisonniers sont des grands perdants de cette réforme, puisque pour les plus fragiles c’est en moyenne 27 % d’indemnités en moins ! Reportée en septembre, cette réforme doit être abandonnée ou celles et ceux qui vivent d’emplois saisonniers ne pourront pas tenir. Les parlementaires varois doivent s’engager en ce sens.

Ne pas oublier l’éducation populaire : Acteur des vacances et pilier du loisir, l’éducation populaire permet chaque année à des milliers de jeunes varois·e·s de partir en vacances. Les structures de ce secteur, bien souvent associatives, ne se relèveront si aux difficultés actuelles s’ajoute cette crise qui demande un accompagnement renforcé. À toutes les échelles, nous devons nous mobiliser pour les aider.

Pour ⅓ des associations de la Région, les baisses de revenus sont tristement significatives du manque de considération auquel elles font face : le risque d’une trésorerie insuffisante pour continuer l’activité est bien trop important.

Nous demandons à ce que les collectivités s’engagent à reconduire les subventions accordées et à ce que l’Etat mette en place un plan national d'accompagnement.

Thomas ROLLER

Premier secrétaire du PS Var

PARTI SOCIALISTE
    Fédération du Var

04 94 92 62 12

fede83@parti-socialiste.fr

5 Rue Picot

83 000 Toulon

  • White Facebook Icon
  • Twitter

©Fédération PS Var