Rechercher

LES OUBLIÉS DU PLAN DE RELANCE


Où sont-ils… dans le plan de relance France Relance, ceux que l’on applaudissait au printemps : ces premiers de tranchées, infirmier.es, caissier.es, livreurs, employé.es des services publics. Macron a cru solder sa dette envers eux avec une médaille ou une prime ! Mais dans son plan, le gouvernement rate l’occasion de reconnaitre enfin la valeur de leur travail et leur action primordiale dans notre cohésion sociale. Encore une fois, la question des salaires reste sur la touche et la demande de justice sociale n’est pas entendue ! Au contraire, pour le gouvernement Castex, « tout va bien du côté des ménages », qui n’auraient soi-disant jamais tant épargné. Mais qui épargne ? Ce sont les plus riches dont les écarts de niveaux de vie avec les plus pauvres ont encore augmenté ! (Source INSEE).

Mais d’autres, toujours les mêmes, ont été entendus : « Ce plan, c'est globalement ce qu'on avait demandé » s’exprimait le 3 Septembre dernier G. ROUX, président du Medef (BFM Business). Et en effet, les 100 milliards d’euros du plan Castex profiteront en grande partie aux entreprises et non aux salariés. Macron veut aider les entreprises. Mais lesquelles et avec quelles contreparties ? La réduction d’impôts de productions de 20 milliards d’euros en 2 ans profitera aux grandes entreprises, les championnes du libre-échange et de la délocalisation, qui ont déjà engagé leurs plans de licenciement. Et ce sont les communes, et donc nos territoires qui devront combler ces pertes de financement ! Les aides du plan de relance devraient avant tout garantir le maintien de l’emploi et s’accompagner de conditions répondant aux enjeux de notre époque : la redistribution des richesses et la transition écologique. Les partenaires sociaux sont unanimes pour demander que cet effort national et européen inédit ne devienne pas un chèque en blanc aux entreprises !

30 milliards d’euros seront consacrés à l’écologie afin de traiter les symptômes de la crise environnementale mais jamais n’est remis en cause la logique libérale et le modèle du capitalisme financier qui sont les causes de ces maux. Ne refaisons pas les erreurs de la crise de 2008 dont la reprise économique avait fait augmenter les émissions de gaz à effet de serre ! À quand un plan qui favorise enfin une croissance verte, créatrice d’emplois locaux durables ? A quand un plan qui réoriente notre modèle de consommation et d’alimentation dont la crise de la Covid a révélé l’impasse ? A quand un plan qui ose la gratuité des transports publics comme l’a fait il y a huit jours à peine la Ville de Montpellier et comme les Toulonnais l’espèrent depuis si longtemps ?

Tandis que l’on nous présente, comme seul avenir, le "rebond de la pandémie", les socialistes proposent un rebond social et écologique et une relance économique solidaire et durable !

Magali Brunel

Secrétaire de section du PS Toulon

Conseillère municipale de la ville de Toulon

PARTI SOCIALISTE
    Fédération du Var

04 94 92 62 12

fede83@parti-socialiste.fr

5 Rue Picot

83 000 Toulon

  • White Facebook Icon
  • Twitter

©Fédération PS Var